Réussir la migration de sa boutique en ligne en 3 étapes clés

Identifie les leviers de croissance de ta boutique en ligne

 
 
 
 
 

Etape stratégique dans l’évolution d’une boutique en ligne, il est rare que changer de plateforme Ecommerce (ou replatforming) se termine sans accroc.

Avec à la clé des impacts qui peuvent être à la fois humain et financier.

Comment alors maximiser ses chances de réussir la migration de sa boutique en ligne ?

En suivant ces 3 étapes clé tu vas pouvoir vérouiller les principaux points à ne pas manquer lors de ton changement de plateforme Ecommerce.

Je te partage ici mes retours d’expériences suite à plusieurs migrations de boutique en ligne sur différentes plateformes (Magento, Prestashop, Woocommerce, SAP Commerce Cloud).

Mes pré-requis:

Tu as déjà choisi ta nouvelle plateforme, tu as déjà une équipe technique interne ou externe pour gérer le projet.

Auditer sa boutique en ligne avant sa migration Ecommerce

1. Auditer ta boutique en ligne

Tu dois avoir une compréhension de ton architecture technique et de ses fonctionnalités afin d’avoir une vision globale de ton replatforming.

Seul un audit complet de ta boutique en ligne te permettra de lister les enjeux de ta migration à ne pas passer à côté.

Pour cela tu devras:

– Lister toutes les fonctionnalités et les services tiers (emailing, paiement, avis produits…).

– Détailler comment ces fonctionnalités sont configurées et quelles technologies sont requises (par exemple, version de PHP).

– Détailler comment les données sont organisées aujourd’hui versus comment elles le seront demain (objectif = préparer la migration des données, par exemples les clients, commandes).

– Documenter ton audit.

Cela te permettra de définir une timeline réalistique ainsi que d’allouer optimalement tes ressources, notre 2ème étape.

Mes recos:

S’entourer des personnes avec les compétences , demander des retours d’expériences sur des migrations similaires, faire tes propres recherches dans ton moteur de recherche favori !

Pose-toi par exemple cette question ? Si cette fonctionnalité ne fonctionne plus, comment je fais pour la réparer ?

2. Définir le cadre de la migration

Ton objectif ? 

Passer le moins de temps possible sur un projet qui peut tourner à la débacle si tu ne le maitrises pas dès le début.

Tu dois savoir exactement comment tu vas aller du point A, ta boutique en ligne aujourd’hui, au point B, ta boutique de demain.

Tu dois savoir exactement ce que va contenir ta nouvelle boutique en ligne en terme d’expérience utilisateur, principalement au travers de ses fonctionnalités.

Tu pourras ainsi avoir une vision + précise de ton planning, de tes besoins en ressources humaines et de ton budget (par exemple coût de licence et / d’hébergement de ta nouvelle plateforme).

Evidemment que tu ne voudras pas dégrader l’expérience d’achat offerte à tes clients.

Mais attention de ne pas tomber dans le piège de vouloir en profiter pour ajouter de nouvelles fonctionnalités. 

Notamment si tu dois développer et installer un nouveau thème ou template.

Ma reco:

Se limiter strictement au même scope que la version de ta boutique en ligne avant migration, c’est à dire sans ajouter de nouvelles fonctionnalités ou de nouveaux services tiers.

Quelque soit le type de replatforming, passé 6 mois, tu devras commencer à prendre des décisions radicales pour terminer ta migration.

Ce n’est pas le moment de perdre tes meilleurs éléments.

3. Transparence pour tes clients

BLACKOUT

Page blanche dès l’ouverture de ta nouvelle boutique en ligne.

Certainement la pire chose qui puisse t’arriver.

Ton objectif numéro 1 est que le basculement vers ta nouvelle plateforme soit le + transparent possible pour tes clients.

Même si tu offres exactement les mêmes fonctionnalités, cette nouvelle boutique doit être une évolution, non une régression.

Voici un exemple de checklist à garder sous la main:

– Mode maintenance: éviter au maximum de devoir passer par une page maintenance avant l’activation de ta nouvelle boutique en ligne.

– Préparer et tester ton plan de redirection SEO (ce point s’avère critique si en + tu choisis de changer de domaine).

– Communiquer / informer le client de la migration, partager les + du new site (par exemple rapidité de chargement des pages).

– Préparer ton service client et toutes les autres équipes directement (par exemple CRM) ou indirectement impactées (par exemple comptabilité)

Prendre le temps nécessaire pour vérouiller ta phase de tests:

– la migration des données: mots de passe (éviter de devoir demander à tes clients d’en recréer un), commandes, clients, catalogue produits;

– la performance: chargement des pages (impact SEO), montée en charge.

– créer des scénarios de tests spécifique pour la version mobile

Mes recos:

Tester et encore tester, documenter toutes tes modifications techniques.

Si possible ouvrir une version privée de nouvelle boutique en ligne à un panel de clients avec des profils différents.

Et voila ! Si tu as des questions par rapport à ta migration, contacte-moi ici.

Une réaction sur cet article ?

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *